Suivant: , Monter: Page breaking   [Table des matières][Index]


10.1 \clearpage & \cleardoublepage

Synopsis :

\clearpage

ou

\cleardoublepage

Finit la page courante et envoie en sortie tous les flottants, tableaux et figures (voir Floats). S’il y a trop de flottants pour tenir dans la page, alors LaTeX insère des pages supplémentaires contenant seulement les flottants. Dans le cas d’une impression en style twoside, \cleardoublepage fait aussi que la nouvelle page de contenu soit une page de droite (numérotée impaire), en produisant si nécessaire une page à blanc. La commande \clearpage est robuste alors que \cleardouble page est fragile (voir \protect).

Les saut de page de LaTeX sont optimisés, aussi, d’ordinaire, vous n’utilisez ces commandes que la touche finale à la dernière version d’un document, ou au sein de commande.

La commande \cleardoublepage insère une page à blanc, mais elle contient l’en-tête et le bas de page. Pour obtenir une page vraiment à blanc, utilisez cette commande :

\let\origdoublepage\cleardoublepage
\newcommand{\clearemptydoublepage}{%
  \clearpage
  {\pagestyle{empty}\origdoublepage}%
}

Si vous désirez que la commane standarde \chapter de LaTeX agisse ainsi, alors ajoutez la ligne \let\cleardoublepage\clearemptydoublepage.

La commande \newpage (voir \newpage) finit également la page en cours, mais sans débourrer les flottants pendants. Et, si LaTeX est en mode deux-colonnes alors \newpage finit la colonne courante alors que \clearpage et \cleardoublepage finissent la page courante.