Suivant: , Monter: Graphics package configuration   [Table des matières][Index]


22.2.1 \graphicspath

Synopsis :

\graphicspath{liste des répertoires entre les accolades}

Déclare une liste de répertoires dans lesquels rechercher des fichiers graphiques. Ceci permet d’écrire plus tard quelque chose du genre de \includegraphics{lion.png} au lieu de donner son chemin.

LaTeX recherche toujours en premier les fichiers graphiques dans le répertoire courant (et dans le répertoire de sortie, si spécifié ; voir output directory). La déclaration ci-dessous dit au système de regarder ensuite dans le sous-répertoire img, et ensuite ../img.

\usepackage{graphicx}   % ou graphics; à mettre dans le préambule
  ...
\graphicspath{ {img/} {../img/} }

La déclaration \graphicspath est optionnelle. Si vous ne l’incluez pas, alors le comportement par défaut de LaTeX est de rechercher dans tous les endroits où il recherche d’habitude un fichier (il utilise la commande \input@path de LaTeX). En particulier, dans ce cas l’un l’un des endroit où il regarde est le répertoire courant.

Mettez chaque nom de répertoire entre accolades ; en particulier, ci-dessus on a écrit ‘{img}’. Faites ainsi même si il n’y a qu’un seul répertoire. Chaque nom de répertoire doit se terminer par une oblique vers l’avant /. Ceci est vrai même sur Windows, où la bonne pratique est d’utilise des obliques vers l’avant pour tous les séparateur de répertoire puisque cela rend le document portable vers d’autres plateformes. Si vous avez des espace dans votre nom de répertoire alors utilisez des guillemets anglais, comme dans {"mes docs/"}. Enfreindre l’une de ces règles aura pour effet que LaTeX rapportera une erreur Error: File `filename' not found.

Pour faire simple, l’algorithme est que dans l’exemple qui suit, après avoir regardé dans le répertoire courant,

\graphicspath{ {img/} {../img/} }
...
\usepackage{lion.png}

pour chacun des répertoires listés, LaTeX le concatène avec le nom du fichier et recherche le fichier ainsi nommé, eh cherchant img/lion.png et puis ../img/lion.png. Cet algorithme signifie que la commande \graphicspath ne recherche pas récursivement dans les sous-répertoires : si vous faites \graphicspath{{a/}} et que le graphique est dans a/b/lion.png alors LaTeX ne le trouvera pas. Cela signifie aussi que vous pouvez utiliser des chemins absolus tels que \graphicspath{{/home/jim/logos/}} ou \graphicspath{{C:/Users/Albert/Pictures/}}. Toutefois, faire cela rend votre document non portable. (Vous pourriez préserver la portabilité en ajustant vos le paramètre TEXINPUTS du fichier de configuration des réglages système TeX ; voir la documentation de votre système).

Vous pouvez utiliser \graphicspath n’improte-où dans le document. Vous pouvez l’utiliser plus d’une fois. Sa valeur peut être affichée avec \makeatletter\typeout{\Ginput@path}\makeatother.

Les répertoires sont à donner relativement au fichier de base. Pour faire clair, supposez que vous travaillez sur un document basé sur livre/livre.tex et qu’il contienne \include{chapitres/chap1}. Si dans chap1.tex vous mettez \graphicspath{{graphiques/}} alors LaTeX ne cherchera pas les graphiques dans livre/chapitres/graphiques, mais dans livre/graphiques.


Suivant: , Monter: Graphics package configuration   [Table des matières][Index]