Monter: verbatim   [Table des matières][Index]


8.27.1 \verb

Synopsis :

\verbcartexte-littéralcar
\verb*cartexte-littéralcar

La commande \verb compose texte-littéral comme il est entré, en incluant les caractères spéciaux et les espaces, en utilisant la police tapuscrit (\tt). Aucun espaces n’est autorisé entre \verb ou \verb* et le délimiteur car qui marque le début et la fin du texte verbatim. Le délimiteur ne doit pas aparaître dans le texte-littéral.

La forme étoilée (en *) diffère seulement en ce que les espaces sont tapés avec un caractère « espace visible ».

La sortie correspondant à ce qui suit utilise un espace visible de part et d’autre du mot ‘with’ :

Le premier argument de la commande est \verb*!filename with extension! et ...

Pour composer des adresses réticulaires, appelée aussi URL, le paquetage url est une option préférable à la commande \verb, puisque il permet les sauts de ligne.

Pour du code informatique il y a beaucoup de paquetages plus avantageux que \verb. L’un est listings, un autre minted.

Vous ne pouvez pas utiliser \verb au sein d’un argument de macro, par exemple dans l’argument passé à \section. Ce n’est pas une question que \verb serait fragile (voir \protect), mais c’est juste impossible parce que la commande \verb change le régime de catcode avant de lire son argument et le rétablit juste après, or au sein d’un argument de macro le contenu de l’argument a déjà été converti en une liste d’unités lexicales selon le régime de catcode courant l’appel de la macro. Cependant, le paquetage cprotect peut être utile dans cette situation.


Monter: verbatim   [Table des matières][Index]