Suivant: , Précédent: , Monter: Fonts   [Table des matières][Index]


4.2 styles des polices

Les commandes de styles suivantes sont prises en charge par LaTeX.

Dans le tableau ci-dessous listant des commandes, les commandes en \text… sont utilisées avec un argument, comme dans \textit{texte}. C’est la forme préférée. Mais affichée à sa suite, entre parenthèses, est la forme déclarative correspondante, qui est souvant utile. Cette forme ne prend pas arguments comme dans {\itshape texte}. La portée la forme déclarative s’étend jusqu’à la prochaine commande de type style ou jusqu’à la fin du groupe actuel. De plus, chacune a une forme par environnement comme \begin{itshape}…\end{itshape}, que l’on décrit plus amplement à la fin de cette rubrique.

Ces commandes, dans n’importe laquelle des trois formes, sont cumulatives ; par exemple, vous pouvez dire aussi bien \sffamily\bfseries que \bfseries\sffamily pour obtenir du gras sans serif.

Vous pouvez également utiliser une forme de déclaration par environnement ; par exemple, \begin{ttfamily} … \end{ttfamily}.

Ces commandes fournissent automatiquement une correction d’italique si nécessaire.

\textrm (\rmfamily)

Romain.

\textit (\itshape)

Italique.

\emph

Accent (commute entre \textit et \textrm selon le contexte).

\textmd (\mdseries)

Poids moyen (par défaut).

\textbf (\bfseries)

Gras.

\textup (\upshape)

Droit (par défaut). Le contraire d’incliné.

\textsl (\slshape)

Inclinée.

\textsf (\sffamily)

Sans serif.

\textsc (\scshape)

Petites capitales.

\texttt (\ttfamily)

Tapuscrit, encore appelé « machine à écrire ».

\textnormal (\normalfont)

Police principale du document.

\mathrm

Roman, pour une utilisation en mode mathématique.

\mathbf

Gras, pour une utilisation en mode mathématique.

\mathsf

Sans serif, pour une utilisation en mode mathématique.

\mathtt

Tapuscrit, pour une utilisation en mode mathématique.

\mathit
(\mit)

Italique, pour une utilisation en mode mathématique.

\mathnormal

Pour une utilisation en mode mathématique, par exemple dans un autre déclaration de type style.

\mathcal

Lettres « calligraphiques », pour une utilisation en mode mathématique.

En outre, la commande \mathversion{bold} peut être utilisée pour commuter en caractères gras les lettres et les symboles dans les formules. \mathversion{normal} restaure la valeur par défaut.

Enfin, la commande \oldstylenums{chiffres} sert à composer des chiffres dits de “à l’ancienne”, qui ont des hauteurs et profondeurs (et parfois largeurs) distincts de l’alignement standard des chiffres qui ont tous la même hauteur que les lettres capitales. Les polices LaTeX par défaut prennent en charge cela, et respecteront \textbf (mais pas les autres styles, il n’y a pas de style à l’ancienne italique pour les chiffres en Computer Modern). Beaucoup d’autres polices ont des chiffre à l’ancienne aussi ; parfois le paquetage textcomp doit être chargé, et parfois des options de paquet sont mises à disposition pour en faire le style par défaut. Entrée de FAQ : https://www.texfaq.org/FAQ-osf.

LaTeX fournit également les commandes suivantes, qui font passer inconditionnellement à un style donné, c.-à-d. ne sont pas cumulatives. De plus, elles sont utilisées différemment des commandes ci-dessus : {\cmd ... } au lieu de \cmd{...}. Ce sont deux constructions sans relation l’une avec l’autre.

\bf

Passage en gras.

\cal

Passage en lettres calligraphiques pour les mathématiques.

\em

Accent (italique dans romain, romain dans italiques).

\il

Italique.

\rm

Romain.

\sc

Les petites capitales.

\sf

Sans serif.

\sl

Incliné (oblique).

\tt

Tapuscrit, encore appelé « Machine à écrire » (largeur fixe).

Certaines personnes considèrent que les commandes commutation inconditionnelles de polices, comme \tt, sont obsolètes et que seulement les commandes cumulatives (\texttt) doivent être utilisées. Je (Karl) ne suis pas d’accord. il y a situations tout à fait raisonnables quand un commutateur inconditionnel de police est précisément ce dont vous avez besoin pour obtenir le résultat souhaité ; pour un exemple, voir description. Les deux ensembles de commandes ont leur place.


Suivant: , Précédent: , Monter: Fonts   [Table des matières][Index]